Actus

Accès par media

Vidéos Photos Textes
Affichage
en mosaïque
Actus

L'information régulière sur l'évolution de la L2 et de ses environs proches.

Avancement des travaux, incidences sur la circulation, ou, pour les plus curieux, les infos concrètes sur les techniques et méthodes mises en œuvre pour construire la rocade.

Loi sur l'air, loi sur l'eau, respect de l'environnement : toutes les informations sur un chantier "vertueux"

Une plateforme pour constituer les équipes qui feront la L2 et favoriser l’accès aux opportunités d’emploi.

Initiatives, liens avec les habitants, informations, rencontres, toutes les informations connexes de la Rocade L2.

Résultat de votre recherche.

Tous les contenus textes.

Tous les contenus vidéo.

Tous les contenus photo.

Affichage
par carte
Affichage
en mosaïque
Circulation
voir les travaux

Options de carte

Comme dans Google Maps, vous pouvez vous déplacer dans la carte, zoomer, dézoomer, changer l'orientation, et surtout alterner entre vue "plan" et vue "satellite", avec même, en zoomant encore un peu plus, une spectaculaire vue à 45°. Ainsi, vous trouverez les informations L2 liées aux zones précises qui vous intéressent.

Actus

L'information régulière sur l'évolution de la L2 et de ses environs proches.

Chantier

Avancement des travaux, incidences sur la circulation, ou, pour les plus curieux, les infos concrètes sur les techniques et méthodes mises en œuvre pour construire la rocade.

Environnement

Loi sur l'air, loi sur l'eau, respect de l'environnement : toutes les informations sur un chantier "vertueux"

Emploi

Une plateforme pour constituer les équipes qui feront la L2 et favoriser l’accès aux opportunités d’emploi.

La L2 dans la ville

Initiatives, liens avec les habitants, informations, rencontres, toutes les informations connexes de la Rocade L2.

Un inlassable acteur

Jacques Marty a posé ses valises en 1967 à la Busserine. Par conviction, il s’est immédiatement engagé dans l’action collective au profit des habitants de la Busserine et, plus largement, du Grand Saint-Barthélémy. Fervent défenseur de la vie associative, il n’aura de cesse de s’impliquer au coté d’autres résidents motivés pour faire vivre son quartier, développer le lien social ou encore soutenir les activités pour les jeunes.

Porté sur l’écoute, le dialogue, l’attention portée aux autres, Jacques Marty prendra part aux opérations programmées sur le secteur, comme la réhabilitation menée à partir de 1990 par le bailleur.
Au début des années 2000, lors des différentes phases de la concertation autour du projet de la L2, il est en première ligne pour agir dans l’intérêt des habitants de ce vaste territoire au sein du Collectif L2 Nord avec la Maison des Familles. C’est dans ce cadre qu’il est amené à participer aux échanges avec les responsables de la L2.
 

"Je tiens à souligner la qualité du dialogue mis en place à l’époque par les services de l’Etat qui pilotaient le projet. On échangeait vraiment, alors, avec l’administration, et c’était un changement. Il faut continuer dans le même esprit d’ouverture avec les nouveaux partenaires dans cette phase du projet."



De son balcon, le regard porte sur la mer et le boulevard Allende, la future L2. "Dans ce quartier, j’ai vu progressivement augmenter les difficultés liées à l’emploi", rajoute-t-il. "Et la politique d’emploi, pendant la grande réhabilitation a été un échec. Il y a eu plus de 100 candidats à l’embauche. Après des entretiens individuels sérieux, 10 d’entre eux ont suivi une formation au Centre de Formation du Bâtiment. En définitive, il y en a eu 2 d’embauchés. Cela a été mal vécu.
Dans un quartier comme le nôtre, où il y a beaucoup de chômage, l’emploi est une préoccupation forte. J’ai l’impression qu’aujourd’hui cet aspect sera mieux pris en compte."
En regardant le boulevard Allende, il rajoute : - "Quand le chantier va commencer, il va y avoir de grosses difficultés de circulation. Ça va être difficile. Il va falloir informer les gens, diffuser des tracts, bien prévenir des changements de circulations..."

Figure emblématique du quartier, inlassable acteur de la vie sociale, Jacques Marty se pose aujourd’hui comme un observateur vigilant. L’âge et une santé moins éclatante le contraignent à prendre un peu de distance.

"Je reste au courant de ce qui se fait. Je donne mon avis quand on me le demande et tente de me rendre utile. Mais je me ménage aussi."
Un rire, un mot gentil prononcé de sa voix calme. Du haut de son appartement du bâtiment L3, Jacques à le meilleur observatoire sur le futur chantier de la L2. Parions qu’il sera vigilant et présent pour faire évoluer les choses dans l’intérêt du plus grand nombre.

mercredi 15 janvier 2014