Art mural

Les Murs de la L2 – Projet d’art mural

En empruntant la L2, vous allez découvrir un projet unique qui orne les murs de cette autoroute.

En partenariat avec Planète Emergences, la SRL2 a offert à des artistes la possibilité de s’exprimer sur de gigantesques murs à ciel ouvert. Au fil des réalisations, un univers multiple et magique se dessine, s’inspirant de l’histoire et de la géographie locale, du contexte architectural, de l’environnement social et urbain. Un grand projet d’art urbain, qui donne à voir et à vivre, et permet de tisser des liens entre les espaces et entre les hommes.

Un projet artistique innovant

Les Murs de la L2 est un projet d’art mural innovant. Véritable traversé dans le paysage, il invite à  un voyage dans l’histoire de l’art, dans le rapport de l’homme à  l’art, de l’art pariétal aux nouvelles formes d’art dans l’espace public.

Pour chaque échangeur, il s’agit d’œuvre d’art mural de grande envergure, racontant une histoire, témoignant du talent des graffeurs peintres, de la diversité des univers et des techniques. Chaque artiste cherche à aller toujours plus loin, repoussant les limites, ses limites. Toutes les techniques d’art mural sont présentés dans les réalisations.

Le contexte de voie circulé impose de tenir compte des contraintes de sécurité et de la vitesse. Le parti pris d’œuvres immenses et de « figuratif géant » permet d’éviter le détail et d’entrer dans une autre dimension de l’art mural.

Les surfaces peintes sont monumentales. Avec les Murs de la L2, l’art urbain rentre dans une nouvelle phase de son histoire.

Un projet citoyen, fédérateur, créateur de lien

Le projet des Murs de la L2 s’inscrit au cœur de la métropole. A cet effet, nous contribuons à  la transformation en cours et quoi de mieux que l’action culturelle comme vecteur de rencontre. Le travail de lien social est inhérent au projet des Murs de la L2.

Chaque réalisation a été accompagné d’un travail avec les artistes, des établissements scolaires, des centres sociaux, sous forme d’ateliers et d’actions participatives.

Les premières réalisations ont été faites en 2015 et le projet s’est poursuivi jusqu’en 2018, année d’ouverture à la circulation de la L2 dans son ensemble.

Ferme Urbaine

En cohérence avec la volonté de réaliser une « coulé verte » sur les dalles de la L2, la SRL2 a décidé, avec l’accord de l’Etat propriétaire des terrains, de soutenir le développement d’un projet de ferme urbaine porté par l’Association HEKO Permaculture, en lui mettant gratuitement à disposition 2 parcelles de terrain et en contribuant financièrement aux premiers investissements.

Ces parcelles qui ont été remises à la SRL2 ou qu’elle a acquises font partie des « délaissés fonciers » et qui, à l’issue de la délimitation des emprises de l’Autoroute, se trouvent situées en dehors du domaine public autoroutier, et qu’il appartient à la SRL2 d’entretenir ou de valoriser.

La SRL2 a donc choisi de valoriser ces terrains avec un projet d’agriculture urbaine porté par HEKO. Ainsi est né « Le Talus ».

Les grands principes du projet

Ce projet d’aménagement et d’exploitation consiste a créer pour les riverains et les jardiniers marseillais :

  • un ilot végétal urbain inspiré de la Permaculture
  • un site de culture et de vente de produits agricoles et horticoles diversifiés
  • un espace de services écocitoyens (collecte de déchets verts, chantiers participatifs, bacs de culture en location, fournitures de plants, formations, etc. )

De par la nature des aménagements et du panel d’activités agro-écologiques proposé, ce projet constitue une réponse locale à plusieurs enjeux de la transition écologique en milieu urbain comme :

  • Favoriser le retour de la biodiversité et le lien avec la Nature en ville
  • Agir en faveur de la souveraineté alimentaire
  • Contribuer à la résilience des modes de production/consommation

Lancé en avril 2018, Le Talus compte déjà  en 2019 plusieurs centaines d’adhérents. Cet espace d’agriculture urbaine est devenu en quelques mois un lieu de partage et de rencontre autour de l’agroécologie pour les habitants du quartier et plus largement pour les marseillais.

Pour en savoir plus : lien vers le site du Talus