Laurent CARTE et Jean-Luc ARNAUD 

Intervention : Mai 2016
Localisation : L2 Est – échangeur Florian

Biographie

Laurent Carte, photographe, vit et travaille à  Marseille depuis 1988, où il dirige le studio Magellan. Il a longtemps travaillé au sténopé, dispositif avec lequel il a produit des images éditées dans trois ouvrages aux éditions Harpo & : Marseille avec un texte d’Alain Dugrand, Archéologie, une supercherie commise avec Philippe Carrese et Eclisses, accompagné de textes de Gilles Del Pappas. Par son activité professionnelle, il produit des représentations cartographiques à  usage pédagogique pour le compte d’institutions (Euro méditerranée, Ville de Marseille, DREAL PACA). Observateur passionné de la transformation de la cité phocéenne, il intervient notamment sur le projet de la L2 depuis le début des années 2000.

Jean-Luc Arnaud, ancien élève de l’école Boule, a une formation d’architecte, d’urbaniste et d’historien. Il est actuellement directeur de recherches au CNRS. Ses travaux portent notamment sur la cartographie des ports et rades de Méditerranée depuis l’époque moderne. Responsable du site web CartoMundi à Valorisation en ligne du patrimoine cartographique, pour le compte de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (Université d’Aix-Marseille), il est l’auteur de plusieurs ouvrages et articles scientifiques en histoire des villes et des représentations urbaines.

Jean-Luc Arnaud et Laurent Carte sont membres du collectif OUCARPO (Ouvroir de Cartographie Potentielle, association marseillaise de réflexion sur la multiplicité des usages et des pratiques de la cartographie). Par leur formation et par leurs activités, ils gravitent dans des milieux proches de l’art urbain et de ses multiples déclinaisons.

Leur fresque sur la L2

Laurent Carte et Jean-Luc Arnaud ont travaillé ensemble pour créer une œuvre qui reconnecte le passé et le présent des quartiers traversés par la L2. Les interventions sont basés sur une même source à une carte manuscrite inédite de Marseille, datant du XIXe siècle. Dessinée par Jean-Félix Lanier, un officier de l’état-major qui a participé en 1861 aux relevés topographiques de la ville, elle n’a jamais été publié jusqu’ici. Les extraits de la carte choisis pour être peints sur les murs de la L2 représentent le quartier que la route traverse à cet endroit. Pour accompagner le dessin ancien, Jean Faucheur a créé une trame simple aux couleurs vives, qui signale, de loin, l’entrée sur la L2. Ainsi, cette intervention devient un lien dans le temps entre la nouvelle rocade, symbole de la modernité urbaine, et un document patrimonial qui témoigne de ‘organisation de la ville il y a plus d’un siècle. Elle maintient la mémoire des lieux.
Avec l’assistance de G. Lefeuvre, Fred Weiss et Twix.