Environnement

Notre objectif : limiter l’impact de la L2 sur les riverains

Air

En phase de conception

  • Prise en compte de l’étude Air Santé conduite par la DREAL
  • Réalisation d’une campagne de mesures sur l’air afin de mesurer les niveaux actuels de pollution.
  • Modélisation de la dispersion,
  • Evaluation des impacts au droit des points singuliers tels que l’état de tranchés couvertes,
  • Détermination et dimensionnement des ouvrages à réaliser.


En phase de construction

  • Limitation des poussières
  • Réalisation d’un état initial (avant-projet) avec des mesures in situ de la qualité de l’air
  • études de la dispersion sur maquettes numériques

En exploitation

  • Suivi de la qualité de l’air à l’intérieur des  tranchés Couvertes comme à l’extérieur.
  • Respect du Dossier des Engagements de l’état
  • Mise en place d’outils de mesure et de mesure de gestion de l’infrastructure: limitation de vitesse, réglage de la ventilation…

Bruit

La Société de la Rocade L2 de Marseille a dores et déjà  identifié différentes solutions de protection que des études à venir permettront d’affiner. Préalablement au lancement des études détaillés, une campagne complémentaire de mesures sur le bruit sera réalisé.
Les niveaux sonores à respecter sont les suivants :

  • 60 dbA en zone modérée de 6h à 22h / 55 dbA de 22h à 6h
  • 65 dbA en zone non modérée de 6h à 22h / 60 dbA de 22h à 6h

Eau

La SRL2 prendra des dispositions pour limiter les impacts sur le milieu hydrologique et hydraulique :

  • Gestion des eaux pluviales et le risque d’inondation : réalisation d’évacuateurs de crue et des bassins de rétention
  • Traitement des eaux de ruissellement (eaux chargés en matières en suspension ou en hydrocarbures). Objectif : qualité des eaux équivalent au niveau 3 au minimum
  • Traitement avant rejet des eaux de lavage chargés en MES avec des bassins de décantation
  • Mise en place d’un déshuileur pour les aires de réparation et de lavage des engins.

La SRL2 s’engage également à …

  • réaliser un bilan carbone.
  • assurer un suivi – bilan environnemental afin de protéger la végétation (plantation de végétaux d’essence locale pour compenser les abattages d’arbres)

  • maximiser le réemploi des déblais en remblais (pour des aménagements paysagers)
  • assurer une gestion et suivi durables des déchets via un Schéma d’Organisation de la Gestion de Déchets de Chantier
  • sécuriser le chantier et ses accès (formation et sensibilisation du personnel aux règles de sécurité et à la prévention des risques, mise en place de clôtures, panneaux indiquant les dangers du site en question, gardiennage)

  • mener une politique d’achat responsable (sélection rigoureuse des fournisseurs, des matériaux et des équipements)

  • optimiser la consommation d’électricité (choix d’un éclairage LED en tunnel et d’une modulation de l’éclairage extérieur selon le niveau de trafic).