La L2

Le projet de la rocade L2 à Marseille : une longue histoire…

A l’origine, dans les années 1930, la Ville de Marseille souhaitait réaliser, par des réservations foncières, une deuxième rocade de la ville, la première étant constituée des boulevards de ceinture (rocade dite « du Jarret »).

L’extension urbaine qui s’est produite depuis cette époque fait que les terrains réservés sont intégrés aujourd’hui dans des quartiers densément peuplés.

Ainsi, désormais, la rocade combine deux fonctions complémentaires : le contournement de Marseille par la mise en relation des deux autoroutes (A7 et A50) et la desserte inter-quartiers.

La L2 Est : de l’A50 vers Frais Vallon

Le tracé de la L2 Est est le fruit d’une longue concertation avec les représentants habitants des quartiers traversés : comités d’intérêt de quartier du XIIème arrondissement, élus locaux…. Ces échanges ont abouti au choix d’un tracé en large partie en tranchée couverte avec des aménagements urbains ou des espaces verts sur les couvertures : parc de la Moline, jardins familiaux réalisés sur la tranchée couverte de Montolivet

Quelques étapes-clés

Années 1980 : début des premières études d’opportunité
1991 : approbation de l’avant-projet sommaire
31/12/1992 : déclaration d’utilité publique par décret
28/10/2002 : approbation de l’avant-projet sommaire modificatif (APSM) n°2
10/05/2004 : approbation de l’avant-projet sommaire modificatif n°3, document de référence concernant la valeur de la commande en cours sur la L2
15/12/2006 : 4ème avant-projet sommaire modificatif portant sur les équipements d’exploitation et de sécurité et sur la configuration définitive de l’échangeur de Florian 1994 : génie civil du viaduc de Frais Vallon, murs de soutènement non courants de Frais Vallon à Bois Luzy

Travaux achevés

1997 : génie civil de la tranchée couverte de Montolivet et sa station de ventilation
2000 : génie civil de la tranchée de Saint Barnabé
2010 : Saint-Barnabé, raccordement des 2 demi-échangeurs en surface et réalisation des 2 voies routières
2007 : passerelle La Gardanne pour le franchissement de l’A50 et rétablissement des voies piétonnes
2007 : génie civil de la tranchée couverte de la Parette, 1ère tranché
2007 : génie civil de l’échangeur de Florian (ouvrages de traitement et de rétention des eaux inclus)
2009 : génie civil de la tranché couverte de la Parette, 2ème tranche et bassin d’orage de la Parette
Février 2010 / automne 2011 : génie civil ouvrage d’art de la tranché couverte de la Fourragère
Mai 2010 / été 2011 : réalisation du futur CIGT II de Septèmes-les-Vallons

La L2 Nord : de Frais-Vallon au raccordement avec l’A7

Après les premières études menés dans les années 1980, une longue démarche de concertation a été menée avec les riverains avec pour objectif « de contribuer à rendre le projet pertinent et cohérent par rapport à ses finalités, ses impacts et les enjeux des quartiers traversés ».

Une première étape de concertation publique s’est déroulée en plusieurs phases entre 2000 et 2002. Cette étape a marqué les premières réflexions sur le projet L2 Nord.

  • la première phase de concertation des mois de juin et de juillet 2000 a permis de comparer les deux options principales (option Nord ou option Sud) pour le passage de la L2 Nord. Cette phase s’est achevée par la décision ministérielle du 12 avril 2001 et le choix de« l’option Sud ».
  • la deuxième phase de concertation des mois de mai et juin 2001 a permis de présenter les composantes de l’option Sud et d’engager la réflexion concernant le projet urbain associé à  la réalisation de la L2. La variante « MIN Ouest » (marché d’intérêt national Ouest) a recueilli la majorité des opinions favorables ;
  • la troisième phase de concertation du mois de février 2002 a permis d’exposer les possibilités d’aménagements urbains des quartiers traversés par le projet routier ;

A la suite de ces concertations, le dossier d’avant-projet sommaire (APS) a été produit en octobre 2004 sur la base de la solution « MIN Ouest ». Depuis lors, un complément de concertation publique sur la L2 Nord a été apporté en 2008, une enquête publique relative à la L2 Nord a été lancée en 2009.
La L2 Nord a fait par la suite l’objet d’une Déclaration d’Utilité Publique de la L2 Nord en Conseil d’Etat en 2010.